SURVIE : YAMAGUCHI, MALCHANCEUX MIRACULE

Es-tu du genre à voir le verre à moitié vide ou à moitié plein ?
Mama Pitch vous raconte aujourd’hui l’histoire de l’homme le plus malchanceux du monde… ou le plus chanceux. A vous de voir.
Pas évident de trancher quand on sait que cet homme a survécu aux deux plus grands fléaux de son temps.
Allez ! Direction le Japon !

S’il est une certitude au sujet des nippons (hormis qu’il faut les attaquer par la Chine), c’est qu’il n’ont jamais été chanceux avec l’atome.
En plus des bombes d’Hiroshima et Nagasaki, la catastrophe de Fukushima a définitivement fâché les japonais avec le nucléaire.
Les mouvements anti-nucléaire se multiplient et, parmi ses détracteurs, on pouvait compter (jusqu’à sa mort en 2010) sur un homme à l’histoire unique au monde : Tsutomu Yamaguchi.

Tsutomu Yamaguchi (1916-2010)

Tsutomu est en effet le seul être humain à avoir survécu à deux bombes atomiques, et ce, à 3 jours d’intervalle.
Autant vous dire qu’il a passé une mauvaise semaine.
Et comme vous êtes rusés comme des renards au sirop d’érable, vous avez compris qu’il s’agit des bombes d’Hiroshima et Nagasaki.
Alors… homme le plus chanceux ou malchanceux de l’Histoire ?

6 AOÛT 1945

Tsutomu est un ingénieur des chantiers navals de 31 ans.
Ce matin là, notre petit nippon prend le train de Nagasaki, où il réside avec femme et enfants, direction Hiroshima pour un rendez-vous d’affaire.
Il est 08h15, et comme beaucoup d’autres passants, Tsutomu voit “Enola Gay” larguer son “Little Boy”.
Après 42 secondes, la déflagration, la tempête de feu et tout le tralala…
Tsutomu est alors brûlé au visage et au torse et ses tympans sont percés. Durant toute la journée, il participe aux secours, bien impuissants face à ce nouveau type de bombe.
Il passe la nuit dans un hôpital, choqué et hagard.
Au matin, il entreprend de rentrer chez lui à Nagasaki, bien décidé à mettre le plus de distance possible avec cette vision d’apocalypse.
Une bonne journée de merde, vous en conviendrez.
Après seulement 2 jours, il décide de reprendre le travail et sort enfin de chez lui.

9 AOÛT 1945

Les Américains, déçus de ne pas recevoir une capitulation immédiate, décident de remettre le couvert.
Bons princes, ils décident quand même d’octroyer une petite grasse mat aux habitants et larguent leur 2eme bombe à 11h.
Et pour Tsutomu, rebelotte… Sa famille, elle, bien qu’irradiée survivra au blast et aux fumées.
Dès lors et contrairement à Fabrice Luchini, Tsutomu ne prononcera plus un mot.
Un petit syndrome de stress post-traumatique peut-être ?
Ce n’est qu’une hypothèse…

ET ENSUITE ?

Notre jeune ingénieur gardera pour lui le secret de sa présence sur ces deux sites tristement célèbres.
Néanmoins, en 2005, il sort de l’ombre et décide de témoigner, d’éduquer et de sensibiliser sur les dangers de l’atome, qu’il soit militaire ou civil.
Il reçoit par deux fois le titre de “hibakusha”, décerné à tous les survivants des attaques nucléaires d’Hiroshima et Nagasaki.
Accomplissant son devoir de mémoire, il prononce une des tribunes les plus poignantes qu’ait connu l’ONU. 
Peu avant sa mort, il reçoit la visite de James Cameron qui prépare un film sur l’histoire d’Hiroshima.
Le 04 janvier 2010, Tsutomu décède à 93 ans des suites d’un cancer de l’estomac mais en ayant la certitude d’avoir rempli son devoir de transmission.

CONCLUSION

Outre qu’attaquer les Américains est une chose risquée du fait de leur notion très approximative de la riposte proportionnée, cette histoire a mis en ébullition le ravioli de votre Mama Pitch.
Reconnaissons qu’il est difficile de savoir si Tsutomu est un homme chanceux ou un Pierre Richard en puissance.
Bon, si l’on considère que malgré son exposition aux radiations, il a quand même vécu 93 ans, on peut dire qu’il a eu de la chance.
Mais toute sa vie, Tsutomu a été hanté par les visions apocalyptiques de ces deux bombardements, aussi inhumains qu’inutiles.

Bien, ce (petit) pitch est à présent terminé, vous pouvez remettre vos maillots et aller tremper vos panards.
Mama Pitch restera sur la brèche, pour vous fournir des histoires de qualités, surveiller votre maison, donner à manger au chat et faire griller vos chipos.
Nos sorbets de liens n’attendent que vous pour vous forger un brain-summer.
Parce que Pitchbull, c’est un esprit fin dans un bon bain.

[NDLR] : Mama Pitch comprend qu’il est facile d’oublier de laisser un like, un mot et surtout de partager, mais pensez-y, ça fait plaisir, ça combat le découragement et empêche la chute des cheveux.

Jasmine.B (Testeur chez Knorr)

LIENS :

Audio :

Vidéo :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s