SCIENCES : HeLa, elle l’a.

Cette femme t’a sauvé la vie, et tu ne la connais probablement pas. Femme noire à l’époque de la ségrégation, Henrietta Lacks est un cadeau. Ne soyons pas ingrats, partons à sa rencontre, elle le mérite.
Et au passage, atomisons quelques théories suprémacistes. C’est cadeau, ça me fait plaisir.

Henrietta Lacks, ce nom ne vous dit peut-être rien mes petits beignets à la menthe.
Et pourtant, elle nous a sans doute donné la vie… Certes ce n’est pas notre mère, mais…
Henrietta nous a “offert” les cellules dites He-La. Kezako ?
Je vais vous expliquer. Commençons par la vie d’Henrietta :

FULGURO-VIE :

Henrietta Lacks-(1920-1951)

Henrietta Pleasant voit le jour en 1920 à Roanoke en Virginie. Sa famille compte 10 enfants et au décès de sa mère, son père peine à subvenir aux besoins de la famille.
Ils sont donc répartis chez leurs nombreux cousins à Clover en Caroline du Sud. Elle échoue alors chez son grand père Tommy qui vit avec David, le cousin d’Henrietta âgé de 5 ans de plus qu’elle.
Elle commence à travailler très jeune dans les champs de tabac et épouse son cousin David Lacks. Devenue mère à 14 ans, elle donne naissance à un deuxième enfant 4 ans plus tard, mais rapidement, la benjamine montre des signes de troubles du développement, auquel s’ajoute le chômage qui fait des ravages dans la région. La famille Lacks décide donc de déménager à Sparrows Point dans le Maryland dans l’optique d’un avenir meilleur.
Son mari est alors mobilisé pour l’effort de guerre et achète une maison à Baltimore qui constitue la plus grande et ancienne communauté afro-américaine de l’époque qui, je vous le rappelle, est celle de la ségrégation.
Henrietta met au monde 3 enfants de plus et lors de son dernier accouchement, on lui détecte une anomalie utérine qui se révèlera malheureusement être un cancer fulgurant du col de l’utérus . Hospitalisée dans un premier temps au Johns Hopkins Hospital (le seul établissement de l’époque acceptant les noirs), elle est transférée au…”Hospital for Negro Insane”. Excusez-moi, je vais vomir et je reviens.
A cette période, la médecine fait des progrès considérables et le consentement du patient, on s’en tamponne légèrement le tube à essai. Le docteur George Otto Gey, son médecin, prélève donc à son insu 2 échantillons de tissu lors de son traitement qui se révèle totalement inefficace.
Henrietta décède 8 mois après, le corps envahi de métastases, à l’âge de 31 ans seulement.
Elle est inhumée au cimetière de Halifax County, mais pas avant que ce coquin de Dr Gey ait effectué un prélèvement à la morgue, malgré un refus exprimé par la famille.

Ainsi finit Henrietta Lacks. Quoique…

FULGURO-ETERNITE

Mama Pitch ne vous l’a pas encore dit, mais Henrietta a un surnom : “La femme éternelle”.
Paradoxal pour une dame décédée ? Et bien non.
Les prélèvements effectués vont bientôt révéler leur incroyable secret, celui qui va changer l’humanité.
Les cellules extraites de ce prélèvement, rebaptisées He-La, sont mises en culture et vont surprendre par leur vitesse de duplication. En effet jusqu’ici, les cellules normales mouraient très rapidement dans un environnement de culture type boîte de Petri.
He-La est une lignée de cellules uniques à multiplication infinie.
A l’heure où j’écris, les cellules d’Henrietta continuent de se diviser perpétuant ainsi son code génétique et la rendant donc… immortelle.
Et je vous vois venir : “Ok. Mais quel rapport avec moi ? Remboursez !”
Et bien mes petites farfalles à l’aneth, la lignée de cellules He-La est toujours utilisée de nos jours, 57 ans après l’abolition de la ségrégation ! Elle a contribué aux plus grandes avancées médicales, sauvé des millions de vies. La tienne ou celle de tes ascendants, sans aucun doute.
Star indétrônable des laboratoires, cette lignée cellulaire a permis de développer des vaccins (poliomyélite, PHV), adapter les modes de conservation des échantillons, étudier et mettre au point des traitements contre le cancer, observer les effets des substances toxiques sur l’organisme et donc y trouver les antidotes, de lutter contre la salmonellose… Sans oublier la mise au point de la trithérapie qui permettra de sauver de nombreuses personnes du fléau des années 80, VIH de son petit nom. Vous vous doutez que cette liste est loin d’être exhaustive.
Pour résumer, les cellules He-La ont permis toutes les plus grandes avancées médicales à ce jour.

FULGURO-CONTROVERSE

Suite à une contamination de la lignée He-La, des scientifiques ont cherché à retrouver la famille d’Henrietta, dans le but de trouver parmi ses proches cette même faculté cellulaire.
C’est ainsi que les descendants d’Henrietta prennent connaissance en 1975 des prélèvements effectués sans autorisation et contre leur gré. La famille exprime alors publiquement sa colère et  demande justice. Rebecca Skoot, une journaliste qui a enquêté sur cette histoire extraordinaire, aide les enfants Lacks à révéler l’affaire et à l’instruire devant les tribunaux.
Les proches d’Henrietta, scandalisés par les bénéfices engrangés par les laboratoires privés, demandent notamment qu’on interdise la commercialisation des cellules He-La et que soit mentionné le nom d’Henrietta lors de leur utilisation.
Le jugement statuera en leur faveur en 1990, déclarant qu’un tissu humain n’est pas une propriété et qu’il est donc interdit d’en faire commerce.
Aujourd’hui, ces cellules sont gratuites, les laboratoires ne paient que les frais de production et de transport. En 2013, avec l’aide de Rebecca, le séquençage total de l’ADN de la lignée est établi et la famille en obtient le contrôle total ainsi que 2 places au comité de régulation d’utilisation des cellules He-La.

FULGURO-CONCLUSION

Si il est évident que la lignée cellulaire He-La a sauvé de nombreuses vies et constitué un pivot dans les avancées médicales les plus significatives, elle a soulevé également de nombreuses questions éthiques fondamentales concernant notamment le consentement et les modifications génétiques : fabrication d’usines à cellules, injection de cellules He-La cancéreuses à des prisonniers porteurs sains, prélèvements sans consentement…
Depuis les années 50, ce sont plus de 20 tonnes de cellules He-La qui ont été cultivées.
En 2010, le Docteur Roland Patillo, un collaborateur de Georges Gey et ami de la famille organise une levée de fonds pour offrir à Henrietta une pierre tombale mettant en avant le cadeau qu’elle fit à l’humanité avant de s’éteindre tragiquement :

“en mémoire à une femme phénoménale, femme et mère qui a touché de nombreuses vies. Ici gît Henrietta Lacks. Ses cellules immortelles continuent d’aider l’humanité pour toujours. ».

FULGURO POING (DANS LA GUEULE)

Je vous avais promis un front-Kick aux théories suprémacistes ! J’y arrive mes petits gourmets hexagonaux !
Enfonçons donc ensemble notre pied dans la bouche de ceux qui pensent que la couleur de peau est une qualité.
Aussi blancs soient-ils, des cellules appartenant à une courageuse femme noire leur ont, sans aucun doute possible, sauvé les miches et même, pour certains, feront partie d’eux pour toujours…perpétuant ainsi la vie éternelle d’Henrietta. 

Sur ce, chers petits pains aux olives, Mama Pitch va vous laisser et regagner ses pénates.


Chez PitchBull, nous avons fait de l’éthique notre priorité, c’est pourquoi nous garantissons la sécurité des liens de la semaine qui ont donné leur consentement éclairé et signé des formulaires A38.
Parce qu’une grande connaissance implique de grandes responsabilités !

Jasmine.B (Croupier à St Ernestine)

LIENS

Lecture :

Audio :

Vidéo :

Bonus :

HBO a sorti une série en 2017 avec Oprah Winfrey, je ne l’ai pas trouvé en français mais qui sait ? Vous aurez peut-être plus de chance que moi. Je vous met la bande annonce !

Liens vers les réseaux d’Antonin Lantidote (notre talentueux illustrateur) :

Facebook

Instagram

Site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s